Domaine Fleuron de Liot

Le domaine Fleuron de Liot - AOC Saint-Estèphe

Après plusieurs années d’aide familiale sur l’exploitation de son père, Mr Négrier Henri achète sa première parcelle de vigne en 1978, le vin est commercialisé par la cave coopérative de St Seurin de Cadourne.

Ce domaine de 3 hectares a été acquis en 2009 par la famille Négrier qui s'occupe du vignoble et de la vinification.

Un Saint-Estèphe classique produit au départ de 50% de Cabernet Sauvignon et 50% de Merlot.

Les vignes sont plantés sur un plateau de galets si caractéristique et qui donne à l'appellation Saint-Estèphe ses spécificités particulières.

La densité de plantation est importante avec 8.000 pieds l'hectare. L'âge des vignes est de 50 ans.

Rendement moyen de 50 hl/ hectare.

La méthode de vinification est traditionnelle, avec un élevage de 12 mois dans des barriques en chêne neuves. Mise en bouteille au domaine.

Découvrir les vins
Domaine Fleuron du Liot

Fiche technique

Propriétaire: Mr & Mme NEGRIER Henri
Maitre de Chai: Mr NEGRIER Henri, Sylvain, Vincent
Oenologue conseil: Mr MEDEVILLE Antoine
Superficie de l’exploitation: 30 ha en Haut-Médoc et 6 ha en Saint-Estèphe
Densité de plantation: 8 000 pieds / hectare
Age moyen des ceps: 40 à 50 ans
Composition du sol: Graves / Argilo-calcaires
Rendement: 50 hectolitres / hectare
Taille: Guyot double
Production clientèle particulière: 150 000 bouteilles
Encépagement: 50% Merlots, 49 % Cabernets Sauvignons et 1% Petit Verdot
Durée macération: 1 mois
Elevage: effectué en fut de chêne pendant 12 mois


Le cycle des saisons

La vigne est un grand jardin qui demande une attention constante, renouvelée à chaque saison. De Novembre à Mars : c’est le temps de la taille, le vigneron, tel un jardinier amoureux de ses roses, sélectionne les rameaux fructifères.

Au printemps vient le temps des labours afin de nettoyer la base des ceps de vigne et d’aérer le sol.

En Avril paraissent les premiers bourgeons qui sont la promesse de la récolte à venir et l’espoir d’un grand millésime.

Fin Mai la floraison qui paraît est l’objet de bien des inquiétudes : le vigneron scrute le ciel, on craint les fortes pluies, les orages ou les gelées tardives aussi pernicieuses qu’inattendues.

Les mois d’été sont ceux du relevage, écimage, épamprage, éclaircissage, effeuillage, autant d’attention pour ordonner, canaliser et faciliter une bonne maturité des baies.

A la mi-août, les raisins changent de couleurs, ils se transforment en belles grappes prometteuses.

Mi-Septembre début Octobre arrive le temps de la vendange, c’est la période la plus délicate avec le fruit du travail fait tout au long de l’année. Puis, suivent les fermentations alcooliques et malolactiques, les macérations et l’assemblage.